Blonde, Ambrée ou Sombre / Douce ou Amère / Fruitée, Herbacée ou Florale / Ronde ou Sèche /  Ale ou Lager

Nous sommes tous uniques, et nos goûts nous appartiennent. Aussi la COURTYSANE se veut multiple dans ses créations. Tu y trouveras toujours une bière pour te plaire, Laisse toi Courtyser !

Lager blonde

La Mont-Soleil

7.0% Alc.Vol.

Bière blonde, rafraichissante, Herbacée, très légère amertume

Déguste-la, ici !

Bière légère et subtile en bouche, particulièrement désaltérante.

Elle développe en première bouche des saveurs florales et herbacées. En seconde bouche vous découvrirez un touche fruitée surprenante.

Son amertume est discrète et équilibrée par sa légère douceur.

Bien que particulièrement forte en alcool pour ce style de bière (nous aimons que nos productions soient vraies et aient du caractère, l’économie sur les ingrédients n’est pas notre politique), elle de développe quasiment pas de chaleur alcoolisée en bouche, mais par contre c’est à là le secret de cette douceur discrète qui équilibre son amertume.

À déguster très fraîche, température conseillée : 5 à 8 °C (en gros à la sortie de réfrigérateur)

Son style Lager (bière fermentée avec des levure de fermentation basse) s’accorde parfaitement avec un verre légèrement conique avec cependant suffisamment d’espace entre le haut du chapeau de mousse et le bord du verre pour permettre à son bouquet floral et herbacé de s’ouvrir.

Verser délicatement dans le verre en penchant celui-ci sur le côté pour éviter la mousse en début de versage et pour le dernier décilitre redresser le verre et monter la bouteille pour créer une hauteur de versage suffisante pour stimuler la création du chapeau de mousse (2-3 cm).

Les parfums se développement principalement par la mousse, surtout pour une bières de ce style qui est légère et discrète.

Souvenirs d’une histoire d’amour, le brasseur, a voulu recréer dans cette bières les parfums herbacées et floraux des prairies qui ont marqués les moments de fréquentation dans les prairies du Mont-Soleil avec celle qui allait un jour devenir sa douce et patiente épouse.

Assis entre feuilles mortes et samares
Face à un soleil timide qui descend doucement en parant les pâturages d’une lueur liquide, embrassant chaque brindille,
un jeune homme se saisit d’une pousse et l’entortille entre ses doigts tremblotants.
A quelques mètres, une jonquille semble lui sourire.
Insolente fleur d’un printemps innocent.
Les éoliennes martèlent le ciel au rythme de son cœur.
Aux côtés du garçon, une danse, la grâce d’un millier de fils soie auburn.
Un visage a quelques centimètres de lui, dans la lumière du soir.
Un regard doux, perdu dans les montagnes.
Une jeune femme dans son élément.
La belle de son cœur assise sur les terres de Mont-Soleil.
Chaque branche, dent-de-lion, ecureuil frémit au commencement d’une grande histoire.
L’ amoureux transi enveloppe sa dulcinée de ses bras.

Lydie Guerne (janvier 2021)

Dark Barley Wein

L’Erguelle

9.4% Alc.Vol.

Bière noire, ronde, douce, maltée, très faible amertume, mousse onctueuse, se déguste comme un vin

Déguste-la, ici !

Bière ronde, presque onctueuse. C’est un vin d’orge, il se veut capiteux et complexe avec une carbonation discrète.

Il développe en première bouche une douceur bien marquée suivie de saveurs maltées libérant le chocolat et même un peu de café. En seconde bouche vous découvrirai une légère amertume, mais discrète et fuyante.

Bière particulièrement forte en alcool tel que le style l’impose, qui libère cette typique chaleur en bouche.

À déguster légèrement chambrée, mais pas trop, température conseillée : 8 – 12 °C (en gros, la laisser poser 30 à 60 minutes à la sortie de réfrigérateur)

Son style Ale (bière fermentée avec des levure de fermentation haute), Barles Wine (vin d’orge), se déguste au mieux dans un verre ballon de grande taille avec cependant suffisamment d’espace entre le haut du chapeau de mousse et le bord du verre pour permettre à son bouquet malté de s’ouvrir.

Verser franchement, même en montant la bouteille, dans le verre sans pencher celui-ci, la carbonation très légère de cette bière va stimuler juste ce qu’il faut de mousse malgré tout, sans soucis et générer un chapeau de mousse (2-3 cm). Observer les minuscules bulles qui remontent la bières très lentement pour former ce chapeau de mousse fine et onctueuse de couleur beige.

Les parfums se développement principalement par la mousse, prenez le temps de les respirer et de saisir toute leur complexité.

Cette bière, contrairement aux habitudes se déguste par petite gorgées, doucement tant elle est riche et complexe.

Elle formera un couple parfait avec un cigare cubain !

Une bière en l’honneur du château qui siège fièrement dans les hauteurs de notre si beau vallon.

Le Château d’Erguël, fait partie du patrimoine, il rappel que l’histoire de notre région est longue et multiple.

Des Frères défricheurs comme Saint-Imier en passant par le Châtelain siégeant et probablement récoltant des taxes de passage près de l’actuel Sonvillier pour finir par ce qui devait initier le mouvement Anarchique à justes quelques centaines de mètres à vol d’oiseau de là, décidément ce lieu est riche en rebondissement.

Cette bière a été imaginée telle un compte de fées, pour se mettre dans la peau du Châtelain, dans la bibliothèque de la tour dominant le vallon, assis dans son fauteuil de régent, devant son âtre crépitant, tirant sur un cigare (oups, les historiens doivent sauter au plafond ici…) entre deux gorgées de sa boisson préférée ronde, douce et enivrante. Il repense à sa belle que la vie lui a volée jadis, il se souvient des beaux moments partagés en ce lieu, il lui semble encore sentir son odeur, son cœur saigne, une larme tombe dans son verre… il doit se ressaisir.

Un soir taciturne et tranquille.
Un instant doux.

Je songe à la belle Erguël, reine de mes jeune années comme de mon cœur.

Un visage doux; je la vois dans sa robe de soie noire.
Je goûte ses mots, sa passion.

Nous aimions le calme de cette sombre bibliothèque.
S’enfermer dans ses bras, pour y déguster les plus grand mets du château.

Je tourne le regard vers les courbes de la bouteille que j’ai sorti quelques instants plus tôt.

Une larme coule quand une autre glisse dans mon gorge.
Une lampée moelleuse.
L’orge sous son meilleur jour dans son attrait d’amertume.

Mon cigare prêt à l’emploi, le rituel commence.
Ma douce ramenée à mon cœur par la magie du souvenir.

Lydie Guerne (septembre 2020)

New England Indian Pale Ale (NEIPA)

Teresina

6.5% Alc.Vol.

Bière blonde, rafraichissante, très fruitée avec une amertume bien présente mais pas agressive pour autant car équilibrée par sa douceur

Déguste-la, ici !

Bière fruités et rafraichissante, son style New Englande Indian Pale Ale (NE-IPA), lui confère une amertume présente mais pas agressive pour autant, bien moins marquée qu’une IPA de style classique.

Elle développe en première bouche une douceur bien présente et une explosion fruités issue de l’orange principalement. En seconde bouche vous découvrirai une montée d’amertume mais que ne vous agressera pas. Fermez les yeux et tentez de trouver les parfums de citron, de raison et ce petite gout poivré qui va conclure le voyage dégustatif de chacune de vos gorgées.

Bière relativement forte en alcool pour son style, mais secret de sa légère douceur qui équilibre son amertume.

À déguster très fraiche, température conseillée : 5 – 7 °C (en gros, à la sortie de réfrigérateur)

Son style Ale (bière fermentée avec des levure de fermentation haute), NE-IPA, se déguste au mieux dans un verre calice suffisamment haut pour offrir assez d’espace entre le haut du chapeau de mousse et le bord du verre et permettre à son bouquet fruité de d’exploser et s’épanouir ensuite.

Verser délicatement dans le verre en penchant celui-ci sur le côté pour éviter la mousse en début de versage et pour le dernier décilitre redresser le verre et monter la bouteille pour créer une hauteur de versage suffisante pour stimuler la création du chapeau de mousse (2-3 cm).

Les parfums se développement principalement par la mousse, prenez le temps de les respirer et de saisir cette explosion de parfums fruités. Ne plongez pas immédiatement votre nez dans le verre, respirez la en vous approchant lentement, pour finir avec le nez dans le verre.

Cette bière, se déguste par franches gorgées, en laissant cependant le temps entre chacune d’elle pour laisser exploser son bouquet si riche et saisir l’entièreté du spectacle flavoral, avant de recommencer.

La première recette mise en vente par notre brasserie, un peu trop explosive dans sa première version, elle est, au fil des brassins passée de IPA à NE-IPA, quittant l’amertume franche et puissante pour se diriger vers le fruit et une douceur équilibrant l’amertume malgré tout, toujours bien présente.

Elle tient son mon de la ville brésilienne de Santa-Teresina, une des région principale productrice d’oranges.

Les oranges qui la caractérise ne sont pas une illusion olfactive, nous en mettons une grande quantité dans son élaboration, c’est un travail fastidieux, mais le résultat vaut bien ce petit sacrifice !

La terre est bleue comme une orange, disait Eluard.
Un monde rond et juteux.
Une vie sucrée, dégoulinante de saveur.

En glissant les sens contre sa peau, elle libère la fraîcheur du goûter.
En décryptant l’âme de son pourtour, c’est le tendre jeu de l’enfance qui s’éveille à nos papilles.
Chaque bouchée amène le temps.
Chaque explosion juteuse se perd dans une dégustation simple.

Sous un soleil amoureux ou une lune qui s’embrume.
Une rondeur tendre.
La boisson des sourires gênés, des premiers rendez-vous.
Celle des temps doux.
Une orange dans le subtil royaume des descendants de la cervoise.

Lydie Guerne (octobre 2020)

Ale Ambrée

Adelia

5.4% Alc.Vol.

Bière ambrée, parfumée au caramel, douce et légèrement liquoreuse, très légère amertume

Déguste-la, ici !

Bière complexe mais rafraichissante, son goût et sa couleur lui viennent principalement du caramel amer fait maison et ajouté en phase d’ébullition. Il lui confère une douceur et une complexité particulière, libérant, en conjonction avec une levure américaine particulière, quelques aromes légèrement liquoreux. Son amertume reste discrète.

Elle développe en première bouche une douceur bien présente ainsi qu’un bouquet complexe. En seconde bouche vous découvrirez une montée d’amertume mais très discrète qui s’évanouira rapidement.

Bien que légère en alcool, sa complexité laisse une chaleur en bouche rappelant les liqueurs et cognacs.

Il est conseillé de la déguster très fraiche, température conseillée : 5 – 7 °C (en gros, à la sortie de réfrigérateur)

Effectivement sa complexité pourrait surcharger les papilles si elle est n’est pas consommée assez fraîche. Son style Ale (bière fermentée avec des levure de fermentation haute), de bière ambrée complexe, se déguste au mieux dans un verre calice suffisamment haut pour offrir assez d’espace entre le haut du chapeau de mousse et le bord du verre pour permettre à son bouquet de s’ouvrir.

Verser délicatement dans le verre en penchant celui-ci sur le côté pour éviter la mousse en début de versage et pour le dernier décilitre redresser le verre et monter la bouteille pour créer une hauteur de versage suffisante pour stimuler la création du chapeau de mousse (2-3 cm).

Les parfums se développement principalement par la mousse, prenez le temps de les respirer et de les décrypter. Arriverez-vous à trouver ce petit quelque chose poivré qui se cache derrière le bouquet de complexité ?

Cette bière, se déguste par franches gorgées, en laissant cependant le temps entre chacune d’elle pour permettre à sa complexité de se développer.

Adélia c’est une histoire de caramel, de rencontre et d’art.

A l’origine son nom lui a été donné en référence à la ville de Sant-Adelia au Brésil. C’est là-bas que le 31 octobre 2013, cette ville vit ses rues engluées par une rivière de caramel provenant d’un entrepôt de sucre en flames.

Le nom trouvé, je fis quelques recherches autour de celui-ci et tombai sur une artiste de notre beau pays, Adélia Clavien.

Cette photographe de talent est une artiste accomplie qui touche à tout et depuis quelques années aussi à la peinture en plus de la musique et de la danse, pour notre Grand Bonheur !

C’est elle qui immédiatement accepta de donner à la première version d’étiquette de notre Adélia une des ses créations photographique. Ainsi le champ labouré aux couleurs de feu fût plusieurs années durant l’ornement de nos bouteilles.

Lors du changement de style de nos étiquettes en 2021, Adélia accepta de nous faire l’honneur, une nouvelle fois, d’une de ses œuvre pour illustrer l’Adélia nouvelle. C’est cette Incontournable Marilyn, véritable merveille, qui maintenant fait chavirer le cœur des fans de la Courtysane.

Merci Adélia !

Marylin l’incontournable,

Marylin la douce,

douceur du caramel qui coula dans tes rues Adelia

où brûla cet entrepôt là-bas.

Adelia, l’autre, ici près de nous,

toi tu crées, jamais ne cesses, tes photos puis tes peintures,

tu aimes le beau,

tu le fabriques et nous le partages pour devenir enfin Adelia la rousse,

l’ambrée, la parfumée qui nos têtes fait tourner.

Lydie Guerne (février 2021)

Black Ale

La Courtelary

5.0% Alc.Vol.

Bière noire, sèche et rafraichissante, légèrement maltée mais pas trop, très légère amertume

Déguste-la, ici !

Bière noire mais rafraichissante, sa couleur lui vient de l’utilisation d’une proportion de malts torréfiés. Contrairement aux idées préconçues de beaucoup, une bière noire n’est pas forcément amère ! La Courtelary en est la preuve, elle est une bières sèche et d’une amertume tout à fait équilibrée.

Elle développe en première bouche une légère douceur. En seconde bouche vous découvrirez une montée d’aromes maltés rappelant très discrètement le chocolat.

Il est conseillé de la déguster très fraiche, température conseillée : 5 – 7 °C (en gros, à la sortie de réfrigérateur)

Son style Ale (bière fermentée avec des levure de fermentation haute) noire et sèche, se déguste au mieux dans un verre calice suffisamment haut pour offrir assez d’espace entre le haut du chapeau de mousse et le bord du verre pour permettre à son bouquet de s’ouvrir.

Verser délicatement dans le verre en penchant celui-ci sur le côté pour éviter la mousse en début de versage et pour le dernier décilitre redresser le verre et monter la bouteille pour créer une hauteur de versage suffisante pour stimuler la création du chapeau de mousse (2-3 cm).

Les parfums se développement principalement par la mousse, prenez le temps de les respirer et de les décrypter. Arriverez-vous à trouver ce petit quelque chose chocolaté ?

Cette bière, se déguste par franches gorgées.

Légère en alcool, et légèrement maltée elle se marie parfaitement avec un carré de chocolat au lait ou chocolat noir. Sa faible amertume par contre ne convient pas à l’accompagnement d’un chocolat à trop forte teneur en cacao, elle a besoin de plus de douceur, comme nous tous.

Brassée à Courtelary, et portant le nom de ce village, il était primordiale de lui donner un caractère en adéquation avec cette petite bourgade au milieu de son si beau vallon.

Le chocolat s’est immédiatement imposé, dans notre recherche d’identité brassicole, étrange non …

C’est ainsi que sa couleur s’est vite imposée ainsi que les associations dégustative qu’il fallait viser.

Camille et Christophe, c’est en votre honneur qu’elle a été créé, pour vous remercier de vos créations dont nous sommes si fières !

… Encore en pleine gestation…

Lydie Guerne

Ale blanche

La Doux

7.1% Alc.Vol.

Bière blanche, très rafraichissante, légèrement anisée, parfumée à l’orange, très légère amertume

Déguste-la, ici !

Bière blanche, donc brassée principalement avec du malt de blé, est sèche et très parfumée, particulièrement désaltérante.

Elle développe en première bouche des saveurs anisées et agrumes. En seconde bouche vous découvrirez un touche épicée voir poivrée surprenante.

Son amertume est très discrète.

À déguster très fraîche, température conseillée : 5 à 8 °C (en gros à la sortie de réfrigérateur)

Son style Ale (bière fermentée avec des levure de fermentation haute) s’accorde parfaitement avec un verre légèrement conique ou calice avec cependant suffisamment d’espace entre le haut du chapeau de mousse et le bord du verre pour permettre à son bouquet anisé et agrume de s’ouvrir.

Verser délicatement dans le verre en penchant celui-ci sur le côté pour éviter la mousse en début de versage et pour le dernier décilitre redresser le verre et monter la bouteille pour créer une hauteur de versage suffisante pour stimuler la création du chapeau de mousse (2-3 cm).

Les parfums se développement principalement par la mousse, surtout pour une bières de ce style qui est légère et discrète.

Si vous êtes aventurier, n’hésitez pas à mettre un petit morceau de citron dans votre verre, sur une terrasse, au bord d’une piscine ou d’une plage, vous allez découvrir quelques chose de magique !

Cette bières a hérité son nom d’une charmante petite rivières qui, émergeant des rochers dans une petite crique, se jette quelques centaines de mètres plus loin dans sa grande sœur la Suze, à l’entrée de Cormoret, petit village du Jura bernois.

Brassée avec un mélange spécial de malt de blé et d’orge, cette bière trouble a été parfumée avec des épices rappelant le Sud et l’été.

Elle se fraie un chemin entre gammares et graviers.
Timidement, elle s’exprime dans les bras de Cormoret,
dans le souffle rassurant d’une petite forêt, elle frémit de joie.
Elle laisse son cœur s’entendre dans une douce crique.
Des promeneurs, attendris s’installent face à elle.
Bambins s’y baignent, chiens s’y jettent.
Les adultes se reposent, une mousse à la main.
Une fraîcheur familière qui fait sourire du dedans.
Ils observent la Doux, cette rivière sans histoire, aux milles rêveries.

Lydie Guerne (avril 2021)

Où les trouver ?

QUE METTONS-NOUS DANS NOS BIERES?

Fortement inspirées du mouvement Craft Beer, nos créations se veulent sans limites et sans calcul commercial.

Leurs principaux ingrédients sont l’imagination, la générosité, la rigueur et surtout… la passion !